ESPAGNE ATTENTION DANGER

Posté le 11 mars 2013 par journalconsciencesdemocratiques dans Non classé

Bruits de bottes en Espagne

Effectivement l’ombre du caudillo plane encore dans les esprits de beaucoup de citoyens espagnols ,des nostalgiques du fascisme franquiste. C’est esprit malsain  ne les à pas quitté pour autant ;nous l’avons vu dernièrement lors  des élections qui ont mis au pouvoir  un élément de la droite populaire dure  » RAJOY »  un premier ministre très a droite , je ne dirais pas que le peuple espagnol est fasciste mais une forte majorite a mis en place une droite dure de combat anti social et  réactionnaire.

le fascisme n’est pas mort ,je dirais même qu’il risque de revenir, il faut que les forces progressiste d’espagne restent vigilantes .

L’ Espagne est empêtrée comme tous les pays européens  dans lacrise du capitalisme  , une crise systémique  profonde  qui risque  de durer quelques  temps , pour ne pas dire quelques années.

La tentation de quelques généraux militaires  de fait un coup d’état pour prendre le pouvoir par la force effleure leurs esprits .

Face a un mouvement de contestation grandissant  d’indignes et de forces de gauche , en y rajoutant les indépendantistes  catalans et séparatistes basques,inquiète une fraction de la population resté fidèle a un passé certes révolu , mais qui au demeurant positionne les militaires  a défendre les valeurs de cette dernière fidèle a un passé.

Une division fractionnaire du pays, est a redouter, mais face a une mobilisation toujours plus importante, le pouvoir actuel se radicalise,pour conserver l’ unité du territoire ibére

Cette menace est bien réelle, la solution militaire semblerait pour certains une solution pour conserver l’intégrité du pays , mais celle ci est caduque, beaucoup de citoyens d’Espagne on retenue la leçon du passé franquiste,qui n’a guère apporté a cette époque des solutions pour améliorer le sort de millions de gens , cela a été plutôt le contraire !

donc nous ne pouvons exclure  la prise du pouvoir par des militaires  revanchards, nous en avons eu un exemple  aussi en Grece a l’époque des colonels  qui c’est soldé par un grand retour en arrière sur les libertés , un bilan très négatif et beaucoup de douleurs  et de souffrance pour ce peuple , qui perdure encore actuellement.

Il faut savoir aussi que l’espagne , est lié par le traité européen   et que si par un mauvais hasard des évènements  troubles  venait a eclater  dans la péninsule,  la CEE  bien évidemment  viendrait prêter main forte au pouvoir central espagnol pour régler les problèmes d’ordre public,si le parlement de madrid en faisait la demande a Bruxelles .

il ne faut pas oublier ,qu’une force d’intervention militaire européenne  est toujours prête a intervenir  dans un quelconque etat de la communauté  ceci dans le cadre du traité européen signé a Masstrich.

Et si on se base sur la constitution espagnole l’armée peut tout a fait prendre le pouvoir légitimement.

j’apporterais comme conclusion  » n’oublions pas les leçons du temps passé, l’histoire ne se répète pas ,mais les liens qui là font se ressemblent « 

 

je vous invite a lire l’article qui suit de jean bonnevey

BARBAL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la même rubrique:

Mardi 5 Mars 2013 – 09:44Une attaque chimique lancée de l’UE

 

1 2 3 4 5 Notez

 

Jean Bonnevey
Jeudi 7 Mars 2013
L'Espagne au bord de l'explosion

L’Espagne au bord de l’explosion
L’ombre du Caudillo planerait-elle à nouveau sur l’Espagne ? En tout cas, pour la première fois depuis 81 et la tentative de coup d’état par fidélité au franquisme de Tejero, l’armée s’est manifestée. Les crises espagnoles sont multiples : Economie- chômage- tensions migratoires – menaces séparatistes et perte de popularité de la monarchie. Plusieurs pays en crise en Europe sont d’ailleurs des démocraties aussi récentes que fragiles : La Grèce bien sûr avec l’émergence d’une formation  nazie mais aussi les pays ibériques autrefois franquistes ou salazaristes.Par dizaines de milliers à Madrid et par milliers à Barcelone, Valence, Séville, Bilbao et plusieurs dizaines d’autres villes, les indignés espagnols ont à nouveau crié « NO » à l’austérité et à la corruption. Ils l’ont fait un 23 février, jour anniversaire de la tentative de putsch militaire du 23 février 1981.  Les manifestants parlent maintenant de coup d’état financier. Le rapprochement est certes hasardeux mais montre bien le niveau d’exaspération des manifestants.Cela va au-delàEmbourbée dans la crise, l’Espagne doit aussi faire face aux ambitions séparatistes de la Catalogne. Face à la menace d’une sécession, certains généraux de l’armée commencent à évoquer la solution militaire pour préserver l’unité du pays. Inimaginable il y a quelques années encore. Le chômage atteint presque 26% et le chômage des jeunes dépasse 55%. Le gouvernement est pris dans un scandale de corruption. L’économie tourne au ralenti. Le 23 janvier, l’assemblée de Catalogne a déclaré que la région constituait  » une entité souveraine politiquement et légalement ». Un pas de plus vers la sécession.

 

Général Chicharro

Général Chicharro
Le discours de ChicharroL’événement vient juste de refaire surface dans la presse, mais il s’est déroulé le 6 février, selon les personnes qui ont assisté à la conférence sur les Forces armées et la Constitution au Gran Peña, un club à Madrid qui sert de quartier général aux officiers à la retraite. La discussion était encadrée par José Antonio Fernández Rodera, éditeur du magazine militaire « Revista Jurídica Militar ». Parmi les intervenants se trouvaient Ángel Calderón, président de la Chambre militaire du tribunal suprême, Pedro González-Trevijano, recteur de l’Université du roi Juan Carlos, et le général Juan Antonio Chicharro, commandant du corps d’élite de la marine jusqu’en 2010. Il est aujourd’hui réserviste. Environ 100 personnes étaient présentes dans l’Assemblée.L’intervention du général Chicharro a fait l’effet d’une bombe. Dès le début,  il a clairement fait comprendre qu’il ne s’agissait pas d’un discours impromptu. Selon de nombreux témoins, il s’est excusé : il aurait bien refusé l’invitation à s’exprimer, mais l’actuelle  » offensive séparatiste-sécessionniste » en Catalogne l’a poussé à parler.Au sein des forces armées, « règne un sentiment général de préoccupation, de peur, d’incertitude, et de confusion » à ce sujet, a-t-il dit. Il a déploré le limogeage du Général José Mena en 2006 après que ce dernier ait suggéré publiquement qu’une intervention militaire pourrait être nécessaire pour contrer les demandes d’autonomie de plus en plus pressantes de la Catalogne.Il a critiqué les séparatistes catalans pour leur interprétation faussée de la Constitution en ce qui concerne la sécession, et a proposé sa propre interprétation de deux articles : l’article 8.1, qui charge les forces armées espagnoles de défendre l’Espagne et son intégrité territoriale, et l’article 97, qui institue la subordination de l’armée au gouvernement civil. Le premier fait partie du noyau dur de la Constitution, selon lui. Le second, au contraire, moins important, a été relégué plus loin.En utilisant le conditionnel et en formulant les affirmations comme des questions, il a proposé une théorie selon laquelle l’armée pourrait légitimement renverser le gouvernement. Le problème se poserait, selon lui,  » si ceux dont le rôle est de défendre la Constitution ne remplissaient par leur fonction ».

« Una- Grande- Libre », toujours la devise de l’Espagne comme du temps de Franco, certains apparemment ne l’ont pas oublié.

http://www.metamag.fr/metamag-1215--Bruits-de-bottes-en-Espagne.htmlhttp://www.metamag.fr/metamag-1215–Bruits-de-bottes-en-Espagne.html

Répondre

D'autres nouvelles

Non classé

VOUS AVEZ DIT MARIAGE ?

Pourquoi je  suis contre,et surtout du débat qui secoue l’opinion ...

ESPAGNE ATTENTION DANGER

Bruits de bottes en Espagne Effectivement l’ombre du caudillo plane encore ...

lumpenproletariat de robin des villes

Le lumpenproletariat ou l’armée du capitalisme serai t elle une nouvelle ...

pour plus de démocratie participative

Prenons au sérieux , l’expérience de la démocratie  depuis la  révolution de  1789  a nos jours ...

Raahil |
Berrouetblot |
Mindcontrolfrance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Deren
| Dorian965
| Eva BETTON